You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.
–MENU–

Le chamanisme au service des Flammes Jumelles

Le processus de Flammes Jumelles est long et douloureux. Les difficultés auxquelles nous faisons face sont inscrites dans la vie « présente » mais peuvent aussi prendre leurs origines dans les vies passées inscrivant ainsi la réalité des situations que nous vivons dans une dimension du temps et de l’espace qui dépasse sans commune mesure nos perceptions.

Pour ces problématiques d’ordre karmique qui peuvent donner l’impression d’être inaccessibles par le mental humain, il est toutefois nécessaire de prendre du recul et de comprendre ces situations qui ne sont là que pour être résolues et intégrées.

Dans cette démarche, l’outil qu’est le chamanisme est d’une aide extraordinaire puisqu’il va nous permettre, grâce aux voyages que l’on désigne aussi par le terme de transes chamaniques, de pénétrer dans des domaines dans lesquels nous ne pourrions agir habituellement. Travailler activement et en conscience sur des points de blocage spécifiques de cette relation devient alors possible. Ces points, dans le cadre des Flammes Jumelles, sont en général liés aux nœuds karmiques, c’est à dire au mal que l’on fait à soi ou aux autres au cours d’anciennes vies et qui nous empêche d’avancer aujourd’hui, aux blessures de l’âme qui nous imposent des mécanismes inscrits dans la « chair » et qu’il est nécessaire de travailler tout au long de sa vie.

 

Alors comment se déroule une transe chamanique ?

Le Chaman peut utiliser un tambour chamanique qui est un véritable outil de soin, un Esprit et non un simple instrument de musique. La frappe de la mailloche sur la peau du tambour une fois sacralisé émet une vibration qui se propage dans l’air. Une fois cette vibration de l’esprit chamanique unie à celle émise par notre cerveau, la fréquence de celui-ci en est modifiée. L’invisible, l’inaudible devient alors un terrain praticable et nous présente une toute autre réalité de la vie faisant tomber les barrière du temps et de l’espace et mêlant énergies, esprits, divinités...

Cela peut paraître très technique comme ça mais il n’en est rien. Nous pouvons comparer ce mécanisme à celui d’un transistor que l’on règle sur différentes fréquences et qui émet distinctement les émissions de radio les unes à la suite des autres. L’un des sens que nous utilisons et que nous avons tous en nous est la kinesthésie, qui est la perception du corps au-delà du toucher. Elle nous donne la capacité de percevoir une présence par exemple. La vue et l’ouïe sont aussi utilisées dans le chamanisme mais ce ne sont pas nos yeux ou nos oreilles qui captent les informations. C’est grâce à notre cerveau et à nos cellules du corps tout entier que nous sommes en mesure de rencontrer les énergies qui nous entourent et nous guident, de communiquer et d’apprendre d’elles, de recevoir des messages des ancêtres qui nous aideront à résoudre nos conflits intérieurs, notamment dans le cadre des Flammes Jumelles où ceux-ci sont très intenses.

Le chamanisme est un outil que nous utilisons et que nous mettons aussi à profit pour les Flammes Jumelles dans le but d’être véritablement actifs sur ce chemin parsemé d’embuches.

N’oubliez pas que cette expérience est une initiation qui nous pousse à nous affranchir de toutes nos douleurs les plus profondes, le but ultime étant la libération de l’être, du couple et de l’énergie divine dans la matière.


À voir aussi la catégorie « Flammes Jumelles » sur le site d’Ameshamane en cliquant sur :

http://ameshamane.com/flammes-jumelles 

17 Mai 2019